TROVA

ALPE - AUTONOMIE - LIBERTÉ - PARTICIPATION - ÉCOLOGIE

HOME débats et rencontres 27/04 vallée d'aoste et parti occitan

Jeunes et politique : expériences en Vallée d’Aoste et Occitanie

Jeunes, Europe des Régions, Autonomie, Liberté, Force de volonté et Force du cœur. C’est ce que Pèire Costa a su nous raconter au siège de ALPE

Un thème tout particulier, celui proposé par Esprit Jeune la soirée de vendredi 27 avril dans l’espace de Zone Franche. Le titre « Jeunes et politique » avait le but de poser l’attention sur le rôle des jeunes dans la politique moderne avec un point de vue transfrontalier: l’invité spécial de la soirée, Pèire Costa, a été un jeune homme actif dans la politique française, candidat aux élections législatives, membre du bureau du Partit Occitan, parti fédéré de R&PS (Région et Peuples Solidaires), une importante fédération de partis et mouvements autonomistes en France. Le thème de l’autonomie a été également discuté e approfondi pendant la soirée. La rencontre a été introduite par Chantal Certan, Sécrétaire politique du mouvement, qui a souligné l’espoir de ALPE de réussir à avoir un groupe de jeunes qui travaille activement dans le mouvement, intéressé aux projets du mouvement et qui en participe aux choix. Elle a souligné l’importance d’initiatives comme celle de l’Assemblé Générale de l’ALE, l’Alliance Libre Européenne, à laquelle une petite délégation de ALPE a participé au mois de mars dans la Frise, une région bilingue au nord des Pays Bas. L’ALE est un Partit Européen qui défend la diversité des cultures et la solidarité des peuples au sein de l’ Union Européenne. Il rassemble de nombreux partis nationaux, régionaux et autonomistes d’Europe et dispose de 7 députés au Parlement de Strasbourg. ALPE et le Parti Occitan sont engagé dans ce projet qui a le but ambitieux de bâtir une Europe des régions et les deux mouvements en collaboration on entamé cet important discours dans un contexte plus territorial. Voilà d’où est née l’idée de la soirée. Elle a en outre, souligné l’importance pour ALPE de collaborer avec R&PS, pas seulement au niveau de thèmes culturels mais aussi sur ceux de la décroissance, du respect du territoire et de l’environnement, de la valorisation des produits et des valeurs locales, en tant que valeurs ajoutées. Alain Boccaleri, en tant que Coordinateur de Esprit Jeune a également mis l’accent sur la participation jeune et libre à politique, en souhaitant à ce groupe de s’agrandir petit à petit, et de réussir à avoir une collaboration directe et propositive avec le organes du Mouvement. Avec une note d’optimisme il a exprimé son espoir de changement et ses félicitations pour avoir déjà un groupe de jeunes autour de lui, ce qui lui permet d’accroître et de se confronter constamment avec d’autres points de vue. La soirée a continuée avec Pèire Costa qui a fait émerger son point de vue sur les différents thèmes sous forme d’interview, à travers quelques questions posées par Giorgia Girod, membre d’Esprit Jeune.

Qu’est ce que c’est que le Parti Occitan et quel est son projet politique ?

Le Parti Occitan est un mouvement, né avec le but de faire reconnaître l’Occitanie comme région, d’un point de vue pas seulement culturel, mais territorial aussi et ensuite de lui donner de l’autonomie, ce qui en France n’est pas facile. La langue occitane existe depuis longtemps et ce sont tous les peuples qui emploient les différentes formes linguistiques qui constituent L’Occitanie. L’Occitanie est définie par la moitié sud de l’Etat français (Provence, Drôme-Vivarais, Auvergne, Limousin, Guyenne, Gascogne et Languedoc), les Vallées occitanes dans les Alpes (état italien), le Val d’Aran, dans les Pyrénées (état espagnol). L’Occitanie a aujourd’hui 15 millions d’habitants : 6 millions d’habitants (presque la moitié) comprennent l’occitan et 3 millions le parlent. Bref, le Partit Occitan souhaite la mise en œuvre d’une politique coordonnée pour l’espace occitan axée sur un projet de développement durable, la justice sociale et le respect de l’environnement. Ces aspects peuvent être atteint avec aussi l’autonomie financière. Celui du Parti Occitan est un défi ambitieux, mais il vaut la peine d’être tenter, du moment qu’aujourd’hui, toujours de plus, on se rend compte du potentiel que les régions ont à dévoiler, utile à tous les citoyens.

Pourquoi un jeune devrait-il s’occuper de politique aujourd’hui ? Qu’est ce que un jeune demande à la politique?

Si les jeunes ne s’occupent pas de politique, la politique ne s’occupe pas d’eux! Et on pourrait tourner la phrase et la considérer également vraie. Quand on est jeunes on s’occupe de politique avec des idées fortes, peut être un peu extrémistes, on est des militants cultuels. Ça met du sel dans l’activité de construction, mais puis c’est juste de commencer voir le monde avec une sorte de point de vue « relativiste » : a l’âge de vingt-deux ans Pèire a fait le tour de l’Europe en vélo, cela lui a ouvert un monde. Il a compris que c’est suffisant de se déplacer, de voyager, de parler avec les gens pour voir la réalité sous points de vues très différents. C’est une prise de conscience qui l’a aidé beaucoup dans son travail politique. Et le sport aussi, a été pour lui un bon maître : l’expérience sportive nous démontre que quelque fois on perd, mais qu’on peut gagné la fois suivante, qu’il faut risquer et s’engagé beaucoup pour obtenir des résultats : en un mot, il faut y croire. Le conseil de Pèire a été : si on veut faire de la bonne politique on doit la faire surtout avec le cœur plus qu’avec le calcul.

Quelques réflexions on été faites aussi su le résultat du premier tour des élections présidentielles en France

Le Partit Occitan a soutenu Eva Joly dans son programme politique écologiste. Pour le deuxième tour, le P.O. donne l’appui à François Hollande. C’est le mouvement de gauche qui ouvre plus facilement sur l’autonomie des régions ou on pourrait dire qu’il ferme le moins: c’est ce que l’Occitanie se souhaite. Elle demande l’autonomie. Autonomie ne signifie pas indépendance de l’Etat mais « non-dépendance ». Ça signifie, ne pas être des privilégiés, mais s’administrer en gérant plus de compétences et en recueillant les fruits de son propre travail, qui sois mal ou bien fait. L’autonomie, dans un mot, est un modèle méritocratique. Pèire Costa est à sa fois en train de travailler pour les élections législatives en France du mois de juin: candidat pour la circonscription du Vars, il souhaite un bon résultat surtout pour pouvoir porter avec plus de force la question de l’Occitanie au Parlement. Avoir des députés qui défendent ce sujet dans les lieux décisionnels de la République Française signifie faire les premiers pas vers le résultat final.

Jeunes, Europe des Régions, Autonomie, Liberté, Force de volonté et Force du cœur. C’est ce que Pèire a su nous raconter dans cette belle et intime soirée au siège de ALPE. Merci à lui pour nous avoir donné la possibilité de cette confrontation. On lui souhaite bonne chance pour sa campagne électorale et on souhaite à toute l’Occitanie de pouvoir un jour, pas trop loin, être reconnue et autonome, comme tous les peuples, unis par une langue, une histoire et une culture vivante, le mérite.

Allegati

Galleria fotografica

27 avril 2012, ALPE et Parti Occitan

27 avril 2012, ALPE et Parti Occitan

27 avril 2012, ALPE et Parti Occitan

ALPE - Autonomie Liberté Participation Écologie
rue Trottechien 59, 11100 Aoste - 0165 548519 - info@alpevda.eu
c.f. 91055890072